Consultant indépendant

Bien réussir son démarrage de mission en tant qu’indépendant

Publié le 1 octobre 2020
Auteur : Guillaume

Alors que la crise de Covid-19 bouleverse les règles du jeu de la collaboration en entreprise, les consultants indépendants qui intègrent de nouvelles missions doivent s’adapter à de nouvelles exigences. Disponibilité des interlocuteurs, urgence des missions, on-boarding virtuel… pas de panique, pour avancer sereinement, il faut se reposer sur quelques fondamentaux. Retour sur les meilleures pratiques qui aideront chaque consultant à passer aisément le cap de l’intégration dans une nouvelle mission.

 

Trois valeurs clés : autonomie, efficacité et adaptabilité

Les interlocuteurs avec lesquels vous travaillerez risquent d’avoir peu de temps à vous accorder. Ils auront certainement nombre de nouvelles priorités à gérer. C’est en tout cas le rythme complexe auquel les entreprises sont soumises depuis le mois de mars. Dans un premier temps, les décideurs ont ainsi dû gérer les urgences. Passé l’été, ceux-ci se sont engagés avec énergie dans le processus de reprise et l’élaboration de plans de relance.

Il est dès lors important de faire preuve d’autonomie et de comprendre dès le début de la mission là où les choses démarrent et là où devront arriver : bien définir les résultats attendus dès le début de la mission. Être efficace et aller droit au but fluidifiera également l’intégration. Plus que jamais la règle des « 3 minutes pour convaincre » est primordiale. Les points opérationnels d’une heure dépassent désormais rarement la demi-heure. Il faut jouer la carte de l’adaptabilité, les consultants sont là pour être des facilitateurs et faire gagner du temps. Si les entreprises recrutent des experts indépendants, c’est qu’elles n’ont pas les compétences requises en interne et/ou pas le temps de faire la mission qui leur aura été confiée.

 

Bien identifier les rouages de l’organisation interne pour mieux s’y intégrer

Le télétravail ne facilite pas l’intégration au sein d’une organisation qui vous est inconnue. Dans ce contexte, il est primordial de devenir opérationnel et visible rapidement. Cette posture est clé pour la conduite du projet que vous rejoignez car vous devez être rapidement identifié dans l’organisation.

Plus vous réussissez à vous intégrer rapidement à l’entreprise et plus leur valeur ajoutée se fera sentir.. Identifier rapidement les organigrammes de l’entreprise sera clé. Être à l’écoute dès le début de la mission, savoir poser toutes les questions nécessaires et comprendre les enjeux (exprimés et non exprimés) de vos donneurs d’ordres sont des postures à adopter rapidement.

 

Combiner les conditions de travail de la mission avec sa situation personnelle

Il est très probable que dans les missions actuelles, alterner entre du travail en présentiel et du travail distant soit nécessaire. Il est également possible qu’une deuxième vague de confinement se présente dans les prochains mois. Même si cette hypothèse difficile à pondérer, elle reste néanmoins dans la ligne de mire des entreprises.

Travailler en 100% remote est-il compatible avec sa situation personnelle ? Il sera bon d’informer le commanditaire principal avec lequel on collabore, de sa situation et de tous les éléments connexes qui pourraient influer. Travailler avec des enfants à charge peut en effet être une formalité tout comme imposer d’adapter sa disponibilité. Dès le début de son intégration, il sera important de jouer la carte de la transparence et d’anticiper.

 

La collaboration avec des consultants sera essentielle dans les mois à venir pour soutenir les plans de relance. La majorité des entreprises du marché ont besoin de se réinventer pour passer la crise de Covid-19. Et pour cela, elles ont besoin de compétences externes. Un besoin qui risque de se prolonger sur le long terme.